Les boissons gazeuses et les boissons aux fruits augmenteraient la tension artérielle

La consommation quotidienne de boissons gazeuses et de boissons aux fruits - avec sucre ajouté - serait fortement associée à une tension artérielle plus élevée chez les adultes.

Selon une récente étude, les personnes qui boivent chaque jour des boissons sucrées ont une tension plus élevée que celles qui n’en consomment pas, sans égard à leur indice de masse corporelle (IMC). Plus on prend de boissons riches en sucres raffinés, plus la tension augmente.

Près de 2 700 personnes âgées de 40 ans à 59 ans, recrutées aux États-Unis et en Angleterre, ont pris part à cette étude.

Sur une période de 4 jours, les participants ont été soumis à des entrevues où ils devaient dévoiler ce qu’ils mangeaient et buvaient. Les chercheurs ont mesuré à 8 reprises leur tension artérielle en plus de les soumettre à des prises d’échantillons d’urine.

Ils ont ainsi établi que pour chaque boisson sucrée additionnelle consommée, les participants présentaient en moyenne une pression sanguine systolique et diastolique plus élevée de 1,6 mmHg et 0,8 mmHgrespectivement par rapport à ceux qui n’en buvaient pas. Fait important, ces sujets ingéraient en moyenne  397 calories de plus que ceux qui ne buvaient pas ces types de boissons.

Ainsi, de façon générale, les adeptes de boissons sucrées avaient un régime de vie moins sain que les autres. Ils absorbaient davantage de calories « vides », sans réelle valeur nutritive.

Les chercheurs ne peuvent pas expliquer précisément pourquoi la consommation de boissons sucrées se traduit par une hausse de la tension artérielle, un important facteur de risque de maladies cardiovasculaires.

Ils suggèrent que le sucre augmente les taux sanguins d’acide urique, ce qui pourrait avoir pour effet de diminuer les taux d’oxyde nitrique nécessaire à la vasodilatation des vaisseaux sanguins.

L’avis d’un cardiologue  Dr Martin Juneau

Cette explication est partagée par le Dr Martin Juneau, cardiologue et directeur de la prévention à l’Institut de cardiologie de Montréal. Il en propose une autre, complémentaire. « Le fait de manger trop de sucre peut entraîner une résistance à l’insuline, ce qui est un précurseur du diabète de type 2, dit-il. Or, on sait que cela peut amener une prise de poids et, par conséquent, causer de l’hypertension. »

Les effets néfastes du gras sur la santé cardiovasculaire sont bien établis. Mais il en va autrement pour ceux du sucre, même dans le monde médical. Dans cette optique, la présente étude est « très intéressante » et « prometteuse », selon le Dr Juneau.

Les instances en santé publique privilégient la modération en matière de consommation de boissons sucrées. Le cardiologue croit quant à lui qu’on devrait les éviter. Est-ce à dire que boire des boissons enrichies de sucre artificiel (par exemple l’aspartame) est préférable?

« Non. L’effet des sucres artificiels est mal compris et certaines études suggèrent des effets néfastes. De plus, on garde le goût du sucre et on maintient une certaine dépendance qui nous amène à consommer du sucre », explique-t-il.

Dans la présente étude, les participants qui consommaient des boissons de type diète n’affichaient pas une tension artérielle significativement plus élevée que ceux qui n’en buvaient pas. Ils avaient toutefois un IMC plus élevé, ce qui est en soi un facteur de risque cardiaque, rappelle le Dr Juneau.

Une autre récente étude a révélé que réduire sa consommation de boissons sucrées serait associée à une baisse de la tension artérielle.

Repris de plusieurs auteurs et modifié