Absinthe Artemisia absinthium Lشجرة مريم أو ست مريم

Absinthe Artemisia absinthium Lشجرة مريم أو ست مريم   

Déesse grecque :

 Déesse grecque Artémis qui se servait soi-disant de cette plante pour empoisonner ses ennemis.

·                     L'absinthe est connue de nos anciens comme boisson alcoolisée que l'on versait sur un sucre dans les années 1900, elle a été interdite au 20ème siècle pour des raisons de toxicité, elle faisait perdre la raison, mais elle est de nouveau autorisée dans certains pays.

·                     On utilise l'absinthe pour remplacer la menthe dans le thé en Afrique du Nord.

·                     Séchée elle éloigne les insectes (mouches, moustiques etc...) on utilise les feuilles et fleurs séchées de la plante, mais attention la plante possède des substances dangereuses ( à utiliser à faible dose )

·                     L'absinthe doit son nom à la déesse grecque Artémis qui se servait soi-disant de cette plante pour empoisonner ses ennemis.

·                     L'absinthe appartient à une famille de vivaces et d'annuelles bien connues des jardiniers ou l'on trouve entre autre Artemisia abrotanum (citronnelle, arbuste),Artemisia dracunculus ( notre fameux estragon), Artemisia pontica (la petite absinthe).

 

Plante toxique (présence du thuyone)

 

« Le jus d'absinthe est fort amer mais il guérit du mal de mer »

« Rien que de toucher à l'absinthe fait avorter la femme enceinte »

« L’absinthe commence à vous faire voir le monde tel qu'il devrait être, ensuite tel qu'il n'est pas, et enfin tel qu'il est vraiment »

 

Petite absinthe : Artemisia pontica

 

L’excès de l’usage de cette plante peut emmener jusqu’à la folie

Partie utilisée : feuille ou sommités fleuries = partie aérienne fleurie récoltée au mois de mai

 

Chimie

  • Matières minérales
  • Polyol
  • Québrachitol
  • Flavonoïdes
  • Quercetine
  • Artémisétine : dérivé pentaméthylé de la quercétagénine
  • Rutine
  • Vitamine c
  • Tannin
  • Acide protocatéchique
  • Acides organiques et phénoliques  
    • Malique
    • Succinique
    • Formique
    • Palmitique
    • Pipecolique
    • Nicotinique
    • P.coumarique
    • Formique
    • Salicylique
    • Vanillique
    • Syringique
    • Pipecolique
    • Chlorogénique
  • H.E. 0.2 à 0.6 %
    • carbures terpéniques
    • cétones
      • a et b thuyone
        • alcool correspondant
          • thuyol
    • azylène
  • lactones sesquiterpéniques du groupe des guaianolides
    • absinthine  = artabsine et son isomère (l’artabsine est un proazulène donnant par distillation à la vapeur d’eau un dihrychamazulène orangé qui s’oxyde à l’air en chamazulène
    • achillicine
    • pélanolides (monocyclique)

·         Proazulène

·         Alcools

·         Glucoside :

o   Absinthiine

o   Anabasine

o   Anabsinthine

o   Arabsine

 

 

Usage traditionnel :

En arabe est appelée Sett El Hossen : la plus charmante (signifie qu’elle traite toutes les pathologies et que cette plante est  relative à la Sainte Marie)

  • bourdonnement des oreilles
  • diarrhées
  • douleurs abdominales
  • dyspepsie
  • eau de vie comme carminatif (Algérie)
  • emménagogue : provoquer des avortements
  • règles douloureuses
  • vermifuge

§  mode d’emploi

·         infusion

·         instillation du suc

 

Propriétés

 

Ø  Abortif

Ø  Antidote du poison de ciguë

Ø  Antiseptique

Ø  Antibiotique (thuyone – thuyol) : dose forte devient toxique

Ø  diurétique

Ø  insecticide

Ø  Emménagogues

Ø  Fébrifuge

Ø  Source  de chamazulène

Ø  Stimulant  de l’appétit  et des sécrétions gastriques

Ø  Tonique  amer

Ø  Toxique à usage prolongé  (thuyone)

Ø  Vermifuge : ascaricide

Ø  Combat la paresse

Ø  Anti mal de mer et ses nausées

Ø  Provoque les règles

 

Indications

Ø  épilepsie chez les alcooliques crises précédées de tremblement

Ø  insomnie des enfants (très faible dose d’infusion)

Ø  manque d’appétit (de préférence avec des galettes) très faible dose

Ø  rires incontrôlés

Ø  tremblement intense de l’alcoolisme 

Ø  vertiges des épileptiques

Ø  colites intestinales

 

Mode d’emploi

Ø  Usage délicat vu sa toxicité  par le H.E.  sa prescription est réservée aux médecins

Ø  TM 20 à 30  gouttes / J

Ø  poudre max 0.5 g par jour

Ø  infusion à 0.3 %

 

Symptômes d’intoxications :

Ø  vertige

Ø  agitation

Ø  hémorragie utérine (avortement)

Ø  hallucination

Ø  convulsions épileptiformes  dose > à 2 g

 

Antidote :

Ø  lavage gastrique par des plantes purgatives

Ø  plantes hémostatiques utérines

Ø  plantes ré minéralisantes

 

Spécialités médicamenteuses

·         cure dent