Pamplemousse Citrus paradisi Macfayden ليمون هندي زنباع

Pamplemousse (Citrus paradisi Macfayden)

 

ليمون هندي  زنباع

 

Synonyme

  • Citrus decumana L. 
  • Citrus grandis Osbeck

 

 

Partie utilisée : jus, pépins

 

Chimie :

  • Oligoéléments
    • Calcium 20 mg %
    • Cuivre
    • Fer
    • Magnésium 12 mg %
    • Manganèse
    • Phosphore 18 mg %
    • Potassium 190 mg %
    • Soufre 4 mg %
  • Maringoside : d’où il doit son amertume
  • Provitamine A
  • Sodium
  • Vitamine C 40 mg %
  • Vitamine PP
  • HE. 
    • Limonène
    • Pinène
    • Citral
    • Alcools
    • Pectine
  • Acide citrique

 

Pépins

Les pépins sont broyés et extraits par de la glycérine à 50 %

Cette huile a comme propriété en association avec H.E. de lavande, sarriette :

  • Bactéricide
  • Fongicide

 

Usage traditionnel

ü  Par son pouvoir diurétique il est recommandé en usage traditionnel dans

o   L’obésité

o   L’hypertension artérielle

 

Propriétés :

« Le pamplemousse et son jus, la bigarade (ou orange de Séville) peut entraîner une augmentation ou, moins fréquemment, une diminution des effets de certains médicaments. En effet, des substances contenues dans ce fruit empêchent un enzyme de métaboliser ces médicaments, ce qui entraîne l’augmentation de leur concentration dans le sang, pouvant ainsi causer des réactions indésirables graves, parfois mortelles. Presque toutes les classes de médicaments sont susceptibles d’entrer en interaction avec le pamplemousse et la bigarade : médicaments pour le traitement du cancer, de la dépression, de l’hypercholestérolémie, de l’hypertension artérielle, de problèmes cardiaques, et autres. La consommation d’un seul verre de 250 ml (8 onces) de jus peut causer une augmentation du médicament dans le sang, effet qui peut persister durant trois jours ou davantage. Le fait d’espacer la prise du médicament de quelques heures après la consommation de bigarade ou de son jus, de même que de pamplemousse, ne permet donc pas d’éviter les effets indésirables. Santé Canada rappelle de s’abstenir de boire du jus de bigarade ou de pamplemousse, ou de manger ces fruits avant d’avoir consulté son médecin ou son pharmacien à propos du risque de réaction indésirable ».  bulletin de bonne santé

 

ü  Anti hémorragique

ü  Antioxydant

ü  Apéritif

ü  Dépuratif

ü  Digestif

ü  Draineur hépatique

ü  Draineur rénal

ü  Rafraîchissant

ü  Tonique

ü  Hypocholestérolémiant

 

Indications :

  • Affections fébriles
  • Anorexie
  • Arthritisme
  • Fatigue
  • Fragilité capillaire
  • Insuffisance biliaire
  • Intoxications
  • Oligurie
  • Pléthore

 

Mode d’emploi

  • Jus un verre par jour avant les repas de 30 minutes
  • Sirop 1 cuiller à soupe diluée dans un verre d’eau x 2 par (matin et midi)

 

L’excès d’usage du jus de pamplemousse peut entraîner

ü  sous l’effet de l’augmentation de la diurèse

o   perte des oligoéléments de l’organisme  (malgré la richesse de la plante)

ü  et le maringoside

o   atteinte cardiaque

 

Contre indiqué en cas

ü  insuffisance rénale

Pamplemousse Citrus decumana Citrus paradisi Citrus grandis

« Les  dangers du pamplemousse

De nombreux lecteurs m’écrivent pour me demander si vraiment, un fruit aussi sain que le pamplemousse peut être dangereux pour la santé. 

Depuis plusieurs mois en effet, les médias mettent en garde les populations contre les interactions du pamplemousse avec certains médicaments.

Ma réponse est un grand OUI !

Les risques du pamplemousse sont majeurs, avec de nombreux médicaments. Les effets indésirables de ces médicaments peuvent être multipliés par 20 par un simple verre de jus de pamplemousse, avec des conséquences potentiellement fatales.

Voici pourquoi, et voici comment vous protéger :

Le pamplemousse bloque la métabolisation de certains médicaments

Lorsque vous avalez un médicament, celui-ci passe dans votre sang puis il est utilisé par votre organisme : des enzymes vont « digérer » le médicament pour le transformer en substances utilisables par vos cellules, qui vont l’absorber, le « consommer », puis rejeter des déchets par les urines.

Le problème est que le pamplemousse contient des produits actifs appelés furanocoumarines, qui bloquent de façon irréversible un de nos enzymes, le CYP3A4.

Or, cet enzyme CYP3A4 est précisément celui qui sert à assimiler de nombreux médicaments contre le cancer, l’hypertension, les problèmes cardiovasculaires, les problèmes urinaires, ainsi que des médicaments immunodépresseurs (qui affaiblissent le système immunitaire) et des anti-infectieux, des analgésiques (antidouleur) et des tranquillisants (la liste de ces médicaments est à la fin du message).

Voici donc ce qui arrive aux personnes qui prennent du pamplemousse en même temps que ces médicaments :

Leurs médicaments passent dans leur sang et ne sont pas « consommés » comme ils devraient l’être, (en langage médical, on dit « métabolisés »), parce que l’enzyme est bloqué. La concentration sanguine en médicament s’élève, jusqu’à atteindre l’overdose, avec des effets graves incluant « mort subite, blocage rénal aigu, arrêt de la respiration, saignements gastro-intestinaux, destruction de la moelle osseuse chez les personnes ayant un système immunitaire affaibli. » (1)

« Prendre un comprimé avec un verre de jus de pamplemousse est comme prendre 20 comprimés avec un verre d’eau », explique David Bailey, le pharmacologue canadien qui a découvert ce phénomène il y a 20 ans, et qui s’est spécialisé dans l’étude des interactions entre médicaments et pamplemousse. « Il s’agit d’overdose accidentel. » (2) Des études avaient en effet déjà indiqué que boire un verre de 200 mL de pamplemousse par jour, trois jours de suite, provoque une hausse de 330 % de la concentration sanguine de simvastatine, un médicament très couramment prescrit contre le cholestérol, par rapport à un verre d’eau.

85 médicaments concernés

Malheureusement, il existe de plus en plus de médicaments qui sont métabolisés par l’enzyme CYP3A4 – et dont la métabolisation est donc bloquée par la consommation de pamplemousse.

La liste est passée de 17 médicaments en 2008 à 43 en 2012 !

Le risque d’accident s’est donc considérablement élevé, et justifie aujourd’hui que chacun veille à ce que les médicaments qu’il prend ne soient pas incompatibles avec le pamplemousse.

Ceci est d’autant plus important que l’effet se produit même avec des petites doses, que le pamplemousse soit consommé tel quel ou sous forme de jus.

Les personnes de plus de 45 ans compensent moins bien les concentrations excessives de médicaments dans le sang, et sont donc particulièrement vulnérables, surtout que ce sont elles qui consomment en général le plus de pamplemousses.

Comment vous prémunir

Si vous ne prenez aucun médicament, pas de problème, vous pouvez continuer à vous régaler de ce fruit délicieux.

Si vous prenez des médicaments, vous n’êtes pas forcément obligé d’arrêter le pamplemousse.

Vous devez savoir que le risque ne concerne que :

·        les médicaments pris oralement (par la bouche) ;

·        qui ne sont que faiblement ou moyennement absorbés par l’organisme ;

·        et qui sont métabolisés par l’enzyme CYP3A4, ou cytochrome P450 3A4, ce que vous pouvez vérifier sur la notice.

Lorsque c’est nécessaire, la notice des médicaments concernés comprend toujours l’avertissement de ne PAS consommer de pamplemousse simultanément, donc c’est une raison de plus de toujours lire les notices.

Vous trouverez ci-dessous la liste des médicaments principaux concernés : je vous donne les noms des molécules (génériques), et pour certains le nom commercial.

Bien à vous,

Jean-Marc Dupuis

Liste des médicaments contre-indiqués avec le pamplemousse (attention, cette liste n’est pas forcément exhaustive : vérifiez toujours la notice de vos médicaments, et demandez conseil à votre médecin ou votre pharmacien.

1. Certaines statines (médicaments pour faire baisser le cholestérol) : 

·        Nom de la molécule : Simvastatine. Nom commercial : Zocor et génériques

·        Nom de la molécule : Atorvastatine. Nom commercial :Tahor et génériques

·        Nom de la molécule : Lovastatine

2. Certains médicaments contre l’hypertension

·        Nom de la molécule : Félodipine. Nom commerciaux : LogimaxFlodine et génériques.

·        Nom de la molécule : Nicardipine. Nom commercial :Loden

3. Certains médicaments immunodépresseurs (contre le rejet de greffe d’organe)

·         Nom de la molécule : Ciclosporine. Nom commercial : Néoral

·         Nom de la molécule : tacrolimus. Nom commercial : Tacrolimus

·         Nom de la molécule : Sirolimus. Nom commercial : Rapamune

·         Nom de la molécule : Everolimus. Nom commercial : Afinitor

4. Certains médicaments contre le cancer

·        Nom de la molécule : Crizotinib.

·        Nom de la molécule : Dasatinib.

·        Nom de la molécule : Erlotinib.

·        Nom de la molécule : Everolimus.

·        Nom de la molécule : Lapatinib.

·        Nom de la molécule : Nilotinib.

·        Nom de la molécule : Pazopanib.

·        Nom de la molécule : Sunitinib.

·        Nom de la molécule : Vandetanib.

·        Nom de la molécule : Venurafenib.

5. Certains médicaments contre les infections

·        Nom de la molécule : Erythromycine.

·        Nom de la molécule : Halofantrine.

·        Nom de la molécule : Maraviroc.

·        Nom de la molécule : Primaquine.

·        Nom de la molécule : Quinine.

·        Nom de la molécule : Rilpivirine.

6. Certains médicaments contre les problèmes cardiovasculaires

·        Nom de la molécule : Amiodarone.

·        Nom de la molécule : Apixaban.

·        Nom de la molécule : Clopidogrel.

·        Nom de la molécule : Dronedarone.

·        Nom de la molécule : Eplerenone.

·        Nom de la molécule : Felodipine.

·        Nom de la molécule : Nifedipine.

·        Nom de la molécule : Quinidine.

·        Nom de la molécule : Rivaroxaban.

·        Nom de la molécule : Ticagrelor.

7. Certains médicaments contre les problèmes nerveux et psychiques

·        Nom de la molécule : Alfentanil (oral).

·        Nom de la molécule : Buspirone.

·        Nom de la molécule : Dextromethorphan.

·        Nom de la molécule : Fentanyl (oral).

·        Nom de la molécule : Ketamine (oral).

·        Nom de la molécule : Lurasidone.

·        Nom de la molécule : Oxycodone.

·        Nom de la molécule : Pimozide.

·        Nom de la molécule : Quetiapine.

·        Nom de la molécule : Triazolam.

·        Nom de la molécule : Ziprasidone.

8. Médicament contre les problèmes gastrointestinaux

·        Nom de la molécule : Domperidone.

9. Certains médicaments contre les problèmes urinaires

·        Nom de la molécule : Darifenacine.

·        Nom de la molécule : Fesoterodine.

·        Nom de la molécule : Solifenacine.

·        Nom de la molécule : Silodosine.

·        Nom de la molécule : Tamsulosine

Sources de cet article

·        étude menée par l’Université Western à London, en Ontario, publiée dans le Journal de l’Association médicale canadienne

·        David Bailey, pharmacologue au Lawson Health Research Institute à London (Canada), cité par CBSnews Health, http://www.cbc.ca/news/health/story/2012/11/26/grapefruit-juice-drug-interactions.html”