Sauge, thé d’Europe Salvia officinalis الناعمة

Sauge, thé d’Europe (Salvia officinalis L.)

 

الناعمة

« Sauge et lavande, je te dis, guérissent toute maladie »

« La sauge sauve »

« Qui a de la sauge ne prend, de la vierge ne se souvient »

« la sauge est  la plante l’amie des femmes »

 

 

 

Plantes voisines

ü      Salvia haematodes Wall

ü      Salvia triloba

Partie utilisée : feuille, fleur récoltée au mois de juin

 

Saveur : douce et légèrement amère et chaude

On ne meurt pas quand la sauge pousse dans le jardin

 

Chimie :

  • Acides phénoliques :
    • Caféique
    • Ellagique
    • Chlorogénique
    • Férulique
    • Gallique
    • Rosmarinique
  • Tannin : hydrolysable et condensé
  • HE : C’est une plante riche en oestrogène, tenir compte de lors de son utilisation
    • Cétones
      • a et b thyuone  (30 à 50 %)
    • monoterpènes
      • pinènes
      • camphène
      • caryphyllène
    • esters
      • acétate de linalyle
    • oxyde monoterpéinque
      • 1.8 cinéole

·        diterpénols

ü  manool

o       viridiflorol

·        oxydes sesquiterpéniques

o       oxyde de caryophyllène

o       époxyde II hymulène

·        monoterpénols

o       bornéol

o      linalol

o       thuyol

·        Acide ursolique(1 – 2 %)feuille sèche et début de floraison 7 %

·        Flavonoides

o       Glucosides

o       Lutéoline

o       Apigenine

o       1 g de feuille sèche contient 6 UI de folliculine

 

Usage traditionnel :

ü      Aphte

ü      Dyspepsie

ü      Gingivite

ü      Flatulence

ü      Gingivites

ü      hyper hydropisie

ü      Pharyngites

ü      Stomatites

ü      Démangeaison vaginale : bain de siège avec le décocté (Algérie)

 

Propriétés :

ü  Activité endocrine et à action exocrine pancréatique

ü  Analeptique vasculaire

ü  Analgésique muqueux

ü  Anti bactérien gram +

ü      Anti catarrhal

ü      Anti gonadotropique

ü      Anti oxydante

ü      Anti sialagogue

ü      Anti sudorale

ü      anticonvulsif

ü      Antidépressif SNC (augmente le sommeil du par les barbituriques

ü      antifongique : Candida albicans, C. krusei, C. pseudotropicalis, Torulopsis glabrata, Cryptococcus neoformans

ü      antiinflammatoire

ü      antimicrobien : E. Coli, Shigella sonnei, Salmonella species, Klebsiella ozanae, Bacillus subtilis

ü      Antiprurigineux HE

ü      Antispasmodique

ü      Astringent en usage externe

ü      Carminatif, antispasmodique, antiseptique, astringent, anti hydrique,

ü      Cholérétique : en modérant l’excès du cholestérol

ü      Cicatrisant en usage externe

ü      Dépuratif

ü      Eupeptique

ü      Hypertenseur

ü      Hypoglycémiant (ménopause): normoglycémiant

ü      Inhibe la contraction induite par l’acétylcholine, histamine, sérotonine, et chlorure de baryum 

ü      Lipolytique : facilite l’élimination des graisses de l’organisme

ü      Oestrogéniqu : (ménopause)

ü      prolonge le sommeil = barbiturique

ü      Psychoanaleptique

ü      Spasmolytique

ü      Stimulant du cortex surrénal

ü      Stimulant pancréatique

ü      Tonique général

 

Indications :

ü      Aménorrhée

ü      Aphte : bain de bouche avec l’infusé

ü      Asthme

ü      Bronchite aiguë ou chronique

ü      Chute de cheveux : TM 50 gouttes x 2 par jour pendant les règles.

ü      Cycle  irrégulier avant la préménopause

ü      Diabète : H.E.  dose de 0.02 g par jour  surtout en période de ménopause

ü      Enurésie

ü      Fièvres intermittentes

ü      Hyper hydrose palmaire

ü      Hypo oestrogénie

ü      Hypotension

ü      Infections urinaires

ü      Kyste ovarien : boire 1 litre  par jour mais sous contrôle médical  ou gélule à 450 mg x 2  par jour.

ü      Lymphatisme

ü      Maladies auto immunes

ü      Mé et postménopause : infusion boire 50 ml x 2 par jour

ü      Neuropathies motrices

ü      Oligurie

ü      Ostéoporose féminine due à la ménopause

ü      Splénomégalies

ü      Stérilité féminine

ü      Transpiration : boire 100 ml de l’infuser par jour

 

Mode d’emploi :

    • Infusion à 2 %
    • H.E.
    • Nébulisât de feuille 0.5 à 1.5 g / J
    • A ne pas utiliser la T.M.

 

Effets secondaires :

  • analgésiant des terminaisons nerveuses, glandes sudoripares,
  • neurotoxique
  • convulsivante